Simplification de l’octroi des licences pourrait entraîner des risques pour la sécurité, avertissent les ingénieurs

Le gouvernement souhaite simplifier les procédures d’octroi de licences en exemptant la nécessité d’un projet d’installation électrique réalisé par un professionnel
DragonImages
Este artigo foi publicado há, pelo menos, 11 mois, pelo que o seu conteúdo pode estar desatualizado

Il s’agit de l’une des mesures du paquet “Plus de logements” (“Mais Habitação”) qui, avec la mesure de bail coercitif, pourrait poser des problèmes. C’est dumoins ce que l’Ordre des Ingénieurs (OI) pense qu’il se produira si l’on va de l’avant avec la simplification des processus d’octroi de licences telle que mentionnée dans la proposition qui commencera à être discutée au sein de la Commission parlementaire du Parlement portugais (AR).

La mesure visant à simplifier les procédures d’octroi de licences comprend l’exemption de la nécessité d’un projet électrique “préparé par un concepteur pour l’exécution d’installations électriques inférieures à 41,4 kVa”. Jusqu’à présent, l’obligation de préparer le projet était de 10,35 kVa. Grâce à cette mesure, une grande majorité des installations électriques à basse tension, y compris les propriétés résidentielles, n’auront plus besoin de ce type de projet.

Cependant, le OI considère que cette mesure peut comporter des risques, la qualifiant de “nette régression pour la sécurité des personnes et des biens, contribuant à l’anarchie dans l’exécution de ces installations spéciales”. Dans un avis envoyé à l’AR, cité par l’édition de mercredi du journal Público, les ingénieurs considèrent que cette exemption couvre “environ six millions” d’installations, mettant les personnes “entre les mains d’agents d’exécution, malheureusement de moins en moins compétents” et qu’ils n’auront pas l’obligation d'”enregistrer les plans des installations électriques”, ce qui peut compromettre les interventions futures et conduire à “des coûts de construction plus élevés, des risques d’incendie plus élevés et des dangers pour les personnes et les animaux”, en plus de la “dégradation de la qualité des installations électriques”.

Le paquet “Plus de logements” a été approuvé en général vendredi dernier et est actuellement examiné par la Commission parlementaire de l’économie, des travaux publics, de l’aménagement du territoire et du logement.

Total
0
Shares
Previous Article

Programme "Bon d'achat pour efficience" est prolongé jusqu'à la fin du mois de mai

Next Article

Marcelo oppose son veto à Mais Habitação : les arguments du président

Related Posts